« Privilège blanc »

          Cela fait plus de 25 ans que je côtoie et défend la Négritude chère à Senghor et Césaire ; que je sais que la plus grande falsification de l’Histoire mondiale concerne l’Afrique, que mon attachement à ce continent n’est pas lié à une quelconque suprématie blanche néo-colonialiste, que l’Amour que je peux y porter notamment à travers la Femme noire n’est pas le produit de fantasmes exotico-érotiques ou autres, ni je ne sais quelle dictature machiste.

    Je n’ai aimé quasiment que des femmes noires; et alors ! ? J’ai un fils métissé et alors ! ? J’ai une attirance pour les femmes noires comme d’autres préfèrent les blanches bien blondes. Ce n’est même pas une question de goût. Je n’explique pas cela ; d’ailleurs, y-t-il une explication ?

    La réincarnation, pourquoi pas ? Étais-je noir dans une vie antérieure ? Why not ! Des réminiscences de mes lointains, lointains, lointains…ancêtres ? Probablement !

    Cependant, aimer l’Afrique et les Africains, aimer ce continent et ses peuples n’est pas un argument recevable pour comprendre le racisme et ne pas être raciste soi-même (vous connaissez le « J’ai un ami… »).

    J’ai pourtant lu – entre autres – Amadou Hampâté Bâ, Théophile Obenga…  J’ai toujours défendu la cause des noir(e)s et autres non-blancs ! Ce n’est pas suffisant !

    Même si je suis allé plus loin – comme d’autres blancs – que d’écouter Alpha Blondy, Cesaria Evora, Youssou N’ Dour, Ali Farka Touré, Fela, Oumou Sangare, Beethova Obas ou Cheb Hasni, Aït Menguellet…(la liste est bien plus longue !), l’intérêt que je porte aux riches cultures africaines (loin d’être que musicales)ne suffit pas ! 

     Je pensais être, à l’évidence – par nature, j’allais dire – un antiraciste…

     Et alors ?

    Je n’avais rien compris – entre autres – parce que je n’avais pas conscience du « privilège blanc » ! Oui, c’est bien de cela qu’il s’agit ! Heureusement, j’ai l’esprit assez ouvert et je suis assez persévérant. J’aime savoir; j’aime comprendre ! 

   J’ai eu des explications radicales -ce que j’ai eu du mal à accepter vu mon caractère entier; puis, d’autres explications, plus apaisées, qui, cette fois (non sans avoir cogité longuement et « prenant la tête » à qui voulait bien m’entendre)m’ont provoqué un déclic, une prise de conscience ! (merci aux femmes blogueuses, et à leur patience; elles se reconnaîtront). 

  Cet article s’adresse plus particulièrement aux lecteurs-trices leucodermes donc blanc-he-s, afin que vous preniez conscience que vous êtes des « privilégié-e-s ». Pas seulement avantagé-e-s !

   Avez-vous remarqué que la norme en France (voire universelle) est d’être un homme, blanc, hétérosexuel.

   Quiconque n’est pas dans cette norme s’expose à des discriminations, à des racismes. Le plus virulent, le plus exacerbé des racismes est sans conteste celui qui touche les non-blanc-he-s « les gens de couleur » (comme si le blanc n’était pas une couleur !) ; celui qui piétine les croyances religieuses surtout l’Islam; celui qui meurtrit encore plus les personnes à l’identité sexuelle trop ou pas défini (selon les normes); celui qui… Mais là, je digresse ! Quoique l’intersectionalité… (un autre article probablement un jour).

    Mais la France, me direz-vous est le pays des Droits de l’Homme ? Certes oui mais…de l’homme blanc !

   N’avez-vous pas remarqué que tout est centré sur le  blanc normé ? Il y a des shampoings « cheveux normaux » donc pour des blancs et d’autre part, celui pour les cheveux crépus, ethniques (terme tendance)… Les collants couleur chair ; quelle chair ? Celle des blanches ! Faites bien attention et vous verrez que la société est d’abord blanche et ne supporte pas le non-blanc. Ce ne sont que quelques exemples. À vous de creuser le sujet !

   Des détails me direz-vous. Quand vous êtes confronté à cela tous les jours, vous verrez que les détails, ça devient…un norme ! Une norme dont les non-blanc-he-s sont les victimes ! Combien de fois ai-je lu des tweets et entendu de récits concernant le simple fait d’avoir eu les cheveux crépus touchés par une inconnue blanche comme cela, gratuitement, impoliment…juste pour émettre ensuite quelques commentaires déplacés et racistes ? Quid de la connotation des cheveux crépus dans la société ?

   Combien de fois avez-vous subi un contrôle d’identité par la Police en tant que blanc-he-s ? Jamais ! Pour les non-blanc-he-s, c’est quotidien ! Ils sont toujours considérés comme suspects; de quoi ? On ne sait pas ! Des exemples de ce genre, il y en a des milliers, de jour en jour,  qui laissent insensibles les privilégié-e-s blanc-he-s !

  C’est pour cela que l’on ne peut parler de « racisme anti-blanc » car bien qu’il puisse se concevoir, il est dérisoire et incomparable à celui que les noir(e)s et autres non-blanc(he)s subissent à longueur de journée. Et ce, depuis des lustres….et ce n’est pas une exception française !

   Pour aller plus loin, je vous recommande de lire ceci, qui m’a fait comprendre le « concept de race », que je réfutais, sous un autre angle, pour d’autres motifs.

   Je ne veux pas volontairement faire étalage de mes recherches car je pense qu’il doit y avoir une volonté, une démarche de votre part. Vous ne comprendrez pas mon propos si vous n’êtes pas dans cette dynamique. Ouvrez vos yeux, votre esprit et votre cœur !

   Merci de votre attention !

    Chriss😉

                                                                                                                                     Le 29/06/2013 – © chridriss

5 réflexions sur “« Privilège blanc »

  1. Beaucoup de visites mais pas de commentaires… Pourquoi ?

    Je n’attends pas de félicitations pour ma prise de conscience – surtout pas – mais des encouragements qui me montreraient que je suis sur la « bonne voie » ? Que je me fais bien comprendre ? Que j’ai compris ?

    Si l’on ne (re)connait pas ce « Privilège blanc », on n’est pas à même de comprendre le racisme.
    Si on dénonce ce « privilège blanc », il serait bien aussi d’être considéré pour ça. Merci.

    J'aime

  2. Mon opinion:d’une manière générale,l’article manque de profondeur.Vous restez à la surface des choses avec des petites anecdotes sympatiques.Vous n’avez pas évoqué les privilèges dans les domaines de l’emploi,de l’économie,de la politique,de l’éducation qui concerne chaque citoyen lambda peu importe sa couleur de peau.La DENONCIATION suffit-elle à ce stade?j’attends vos propositions concrètes…

    J'aime

    • Comme pour tout ce que j’écris,je n’ai aucune prétention. Sauf celle d’informer, de partager, d’essayer de comprendre.

      Encore moins la prétention d’être un spécialiste ; d’autant plus que ce sujet est une relative « découverte » pour moi, m’interpellant avec vigueur. J’ai pris le sujet – comme souvent – à cœur et j’ai voulu d’abord relater des propos, des faits, surtout en vue de provoquer un questionnement chez le lecteur. Cet article est une première confrontation avec le sujet pour la plupart des blancs qui me liront; je ne voulais pas les « abasourdir » davantage !

      Comme je le précise d’ailleurs à la fin de l’ article,  » Je ne veux pas volontairement faire étalage de mes recherches » d’où le manque de profondeur ! Je souhaite d’abord interpeller.
      Par ailleurs, je ne pense pas que « mes petites anecdotes (soient) sympathiques »…

      Quand aux propositions concrètes, je vais y réfléchir…

      J'aime

  3. Un petit conseil personnel:laissez vos lecteurs et vos lectrices venir à vous.Chaque internaute lit,commente et partage en fonction de son temps,de sa disponibilité,de son envie et de son inspiration du moment.Ne vous focalisez pas sur des chiffres.Nous sommes vos contacts pas des statistiques.Intelligent comme vous l’etes,vous avez compris mon message.Pour finir,ne vous enfermez surtout pas sur cette notion de »privilège blanc.Ca serait une erreur monumentale de votre part.Avançez,avançons tous ensembles…

    J'aime

    • Merci pour le conseil !

      C’est votre interprétation de penser que j’accorde une importance aux chiffres; justement, comme dans tous les domaines de la vie, je privilégie toujours la qualité à la quantité. Je n’aime que les mots et j’ai horreur des chiffres; les statistiques me laissent souvent dubitatif !

      Simplement, je me suis demandé pourquoi je n’avais provoqué aucune réaction alors que l’article a été vu une centaine de fois ! Vous ne trouvez pas cela surprenant ? Il est vrai que les gens sont très occupés devant leur télé-réalité, par exemple. Ils ont bien souvent le temps pour les futilités mais pour les « choses sérieuses », c’est une autre histoire… Enfin, je dis ça de manière générale. N’allez surtout pas vous sentir viser; ce n’est pas le but. Vous avez l’intelligence de faire la part des choses.

      Par ailleurs, je fais comme tous les blogueurs: je partage mes articles sur les réseaux sociaux afin qu’il puisse avoir connaissance de mes articles. Je ne doute pas que vous me compreniez. 😉

      Je ne m’enferme pas dans « cette notion de « privilège blanc »; rassurez-vous ! Même ma compagne (noire) se sent moins concerné que moi par tous ces questionnements concernant les rapports blanc/noir, par le racisme, etc.

      Donc avançons tous ensemble…

      J'aime

Merci pour votre commentaire !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s