Un jour ordinaire…

    …qui m’a inspiré cet article. J’ai eu le temps d’écrire aujourd’hui. Après cette rentrée tumulte-tueuse.

   Hier soir, j’ai envoyé un mail à mon conseiller bancaire et ce matin, j’apprends que celui-ci est parti dans une autre agence. Comme ça, sans me prévenir ! Lui, avec qui j’ai eu de si bons rapports (ni des placements, ni sexuels) ; lui, en qui j’avais confiance (relative, hein, ce sont tous des requins au port-thune-liste tels les assureurs, les notaires…, n’est-ce pas ?). Bref, passé l’effet de surprise, j’espère que le nouveau sera à la hauteur (enfin, la mienne) puisque c’est « LA banque à qui parler ». Vous savez, le type avec son chien…

  Vu que j’étais sur le site de ma banque, j’en profite pour regarder ce qui fait mal… Et j’ai eu très mal ! En effet, je vois qu’en plus des prélèvements mensuels habituels des impôts, ceux-ci vont me lester, à la même date, d’un montant à 3 chiffres ! Il ne s’est pourtant rien passé en 2012 qui me vaut une telle augmentation. J’avais eu une intuition l’autre jour, en voyant au JT, un retraité qui se voyait « gratifié » d’une augmentation de quasiment 100 %. Mon tour allait venir ! Il est venu. La vie est injuste comme on dit couramment. (rires nerveux).

  Si je n’avais pas un minimum d’amour propre, de dignité, de respect vis-à-vis de mes concitoyens, je crois que j’arrêterai de travailler. Et rejoindrai le Clan des Assistés ! Je ne remets pas en cause le système de la Solidarité français mais je constate qu’il y a trop d’abus, trop d’inégalités. Non, je ne rejette surtout pas les torts sur les « étrangers » (comme certains, qui les appellent ainsi, et pourraient le penser – ceux-là ne me connaissent pas). Même pas d’animosités sur les profiteurs ! C’est le système qui m’horripile. Ce sont les gouvernements successifs qui m’exaspèrent (y compris l’actuel).

  Pourquoi, Diantre, en outre, devrai-je continuer à travailler pour financer, indirectement ou pas, des entreprises qui se gavent de profits colossaux au détriment des ouvriers ; des laboratoires pharmaceutiques qui rendent les humains encore plus malades ; des politiques qui font fi de la réalité en flattant leur ego démesuré, abusant du pouvoir et de l’argent sale… ? Voire cautionner des guerres ?

  Aaah ! Si j’étais chercheur, je pourrai au moins quitter la France pour le meilleur… Déjà, si je pouvais quitter Paris…

  Bref, je ne vais quand même pas me remettre à bouffer des nouilles à chaque repas (oui, j’ai déjà donné…et sans beurre !)car j’ai la sécurité de l’emploi, un salaire fixe, une couverture sociale (bon, la cotisation de la Mutuelle, ça fait mal aussi), un toit, du confort…mais est-ce une raison pour la fermer ?

   Intermède avec mon fils pour lui gonfler les pneus de son vélo et l’accompagner à son entraînement de foot.

   Ensuite, pour me distraire, je suis passé au pressing récupérer des effets, ce n’était pas prêt contrairement à la date inscrite sur le ticket. Je n’ai pas eu besoin de négocier : il y a des commerçants sympa et compréhensifs ! Il lui suffisait juste d’emballer la couette de suite afin de m’éviter de revenir.

  Vu que j’étais à proximité d’un supermarché, j’ai voulu faire quelques courses au passage (je suis un type organisé😉 ) et là, panne du système des cartes bleues ! Il y a des commerçants pas sympa : la personne à l’entrée du magasin, préposée à l’information, m’a parlé sur un ton qui me disait : va voir ailleurs ! Je suis ressorti du magasin illico.

  À part ça, le ciel est gris ; un bijoutier excédé à voler la vie d’un voleur ; le Cours du gaz en Syrie semble à la baisse ; Mister President Obama s’allie – sali – avec le démo-crasse Poutine ; les femmes sont toujours maltraitées ; internet sert l’apologie du viol ; le nouvel aïl-phone sent l’arnaque du siècle…

  Un jour ordinaire vous dis-je !

                Chriss

                                                                                                            Le 11/09/2013 – © chridriss

4 réflexions sur “Un jour ordinaire…

  1. Si la vie pouvait cesser d’être ordinaire ça ne ferait pas de mal. Jte souhaite un peu de piment dans le train train quotidien surtout quand il y a de la poisse :s Et pour les informations du 20h « c’est l’heure des enfer-mation tous les jours malheureusement »

    J'aime

    • Ce n’était qu’un jour… Chaque jour est heureusement différent. Rassures-toi, le piment, je le connais au propre comme au figuré. J’ai eu la chance aussi jusqu’à maintenant de vivre des jours extraordinaires. Et ce n’est pas fini !😉
      Merci de ton passage.

      J'aime

Merci pour votre commentaire !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s