Nabillesquement…ou pas ?

         Vous allez, sans doute, trouver étrange – même ma compagne dit que c’est suspect – que je rédige un article sur cette égérie de la Télé-réalité ; vu que c’est le genre d’émissions que je ne regarde jamais (sauf pour savoir à quoi ça ressemble et me donner le droit de critiquer !).

En effet, je vomis cette télé-poubelle qui abrutit les consciences en décervelant (formule volontairement pléonastique)les téléspectatrices (et téléspectateurs, bien sûr !). Ont-elles-ils un cerveau, digne de s’appeler ainsi ? Je m’interroge…

   Alors pourquoi prendre la peine de m’offusquer en public du fait divers (presque d’hiver) concernant Nabilla ?

   Bien que n’étant pas fan de Nabilla (ni de son physique ; vous savez bien que je préfère le naturel), j’ai, cependant, envie de prendre sa défense : je suis pour que justice soit faite (notamment dans le respect de la présomption d’innocence)mais pas n’importe comment, ni à la hâte comme c’est le cas ! Je suis sidéré que la procédure ait été si rapide, si rapidement bouclée. À peine interpellée, elle est déjà en détention ! Alors que de nombreuses affaires traînent des années, Nabilla est déjà condamnée avant même d’avoir été jugée. Pourquoi un tel empressement ? D’ailleurs, jugée surtout par les merdias qui l’ont encensé ! Et même par beaucoup d’aficionados de la Télé-réalité…ceux-là même qui l’ont tant adulé ! (là encore, le cerveau…).

        Quelle est donc cette in-justice ?

   Pourquoi ?

Parce que c’est une femme ? Une femme qui ose s’afficher ? Une femme « d’origine algérienne et italienne » ? N’y aurait-il pas une once de sexisme et de racisme derrière tout ça ?

   Pourquoi un tel acharnement sur les réseaux sociaux, sur le web ?

Parce qu’on veut lui faire payer sa notoriété ?

Parce que l’on veut en faire un exemple comme dans cette pétition odieuse (pour une fois que je parle d’une pétition que je refuse de signer et que je n’enjoins personne à le faire) : ici.

   Certes, Nabilla s’est contredit, change de défense… Mais son compagnon poignardé est crû sur parole alors que sous l’emprise de la cocaïne (pas elle), il a pu se poignarder lui-même (oui, c’est possible !) ; alors qu’il serait lui aussi capable (coupable ?)de violences et qu’elle se serait juste défendu… Il est notoire qu’une femme battue s’accuse de tous les torts afin de ne pas nuire à l’homme qu’elle aime…

Une autre vérité semble émerger : ici.

   J’ai le sentiment que, malgré tout ce qui l’accuse a priori, Nabilla, ne doit pas être considérée comme la « coupable idéale »…

Eux seuls savent ce qui s’est réellement passé… Personne d’autre ! Plus que l’argent, c’est bien la spéculation (dans tous les domaines) qui gangrène la société.

   Cette histoire me permet de rebondir sur celle d’une femme qui vient d’être injustement – à mon humble avis – condamnée à 10 ans de prison ferme. Voici donc les faits et la pétition, qui, cette-fois, je vous encourage à signer : ici.

        N’oublions jamais les violences faites aux femmes !

   Bien sûr, je peux me tromper et être moi-même piégé dans cette histoire Nabillesque. Nonobstant, il me semble qu’il vaut mieux dans toute circonstance s’abstenir de juger hâtivement voire de juger tout simplement autrui. Qui sommes-nous pour juger ?

     À suivre…

      Chriss😉

                               © chridriss – le 12/11/2014.

Merci pour votre commentaire !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s