Heureux !

  Dans cet article, je vous ai confié, chères lectrices et chers lecteurs, avoir pris une certaine distance avec le web. Ce que j’ai fait. Je me suis organisé de manière à être totalement présent pour mon loulou quand nous sommes ensemble. Un temps pour tout !

 Et, comme vous l’avez constaté, je n’ai rien écrit, ni publier sur ce blog depuis fort longtemps. Dans mon dernier article, je vous ai dit – en passant – dans le titre, que je n’avais plus le temps d’écrire !

  Or, je saisis le clavier, ce jour, car j’ai à nouveau le temps d’écrire ! Que s’est-il passé ? Pourquoi ?

  C’est simple : après le D.A.E.U. (l’équivalent du Bac) en 2014 et une V.A.P.P., j’ai repris des études, de septembre 2015 à mai 2016, dans le cadre de la formation continue, en vue de l’obtention de la licence professionnelle « Conseil en écriture professionnelle et privée ; écrivain public » (ça fera l’objet d’un article prochainement).

  Vous comprenez pourquoi, avec un enfant en bas âge, un autre qui passe le brevet, mes études, et ma dulcinée très occupée, je n’ai guère eu de temps à vous consacrez ! C’est beaucoup pour un cinquantenaire ! 😉

  Point de suspens, je vous le dis tout de go : je suis désormais licencié de la Sorbonne, avec une p’tite mention « Assez bien » !   📝 😊 💫🍃🌟📖📙📚

Je me devais de partager, avec vous, ma joie d’avoir obtenu ce diplôme universitaire.

Voici mon texte publié, à cet effet, sur Facebook :

  Je remercie, avec toute ma gratitude, ma considération, mon amitié, mon amour, toutes les personnes qui m’ont soutenu, m’ont aidé, m’ont encouragé…depuis mes premiers pas à l’université, en 2013-2014, où j’ai obtenu le bac, jusqu’à maintenant. Je me dois de vous associer à mon succès.

  Je remercie également, avec un savoureux plaisir-désir non dissimulé, les quelques personnes, qui m’ont dénigré, m’ont découragé, m’ont moqué, m’ont invectivé des « à ton âge, faire des études, c’est ridicule ! », « avec un bébé, c’est impossible »… Je leur dédie aussi ma réussite car vous m’avez donné encore plus « l’envie d’avoir envie » !

  Tout est possible ! Je vous invite, vous tou-te-s, à avoir des projets, des buts, des objectifs et vous réaliserez vos rêves.

Bref, la dernière phase ci-dessus, résume cet article. Vous ne pouvez retenir que ça : rêvez, bougez, vivez !

Bon, ça suffit, sois modeste ! Allez, je vous laisse vaquer à vos occupations.

Bonne journée et à bientôt !

Chriss

 

 

Un article factuel, en passant… (je n’ai plus le temps d’écrire).

    Boulogne. 9h30. Par ce samedi matin ensoleillé, je sors de La Banque Postale, l’esprit tranquille : mon conseiller, Sliman, est sympathique et efficace. En revanche, ce bureau comme beaucoup d’autres, va fermer ses guichets. Quid des personnes qui sont larguées devant un automate ? Le personnel disparaît peu à peu : un service encore public ?

    Dans la rue, une fourgonnette de location est stationnée en double file ; il n’y a pas de place de livraison disponible. Mais cela ne  pose pas de problème de circulation. La ville est encore endormie. Le chauffeur, seul, s’apprête à livrer son colis. C’est alors qu’une voiture de police arrive ; le fonctionnaire, seul également, visiblement déjà surexcité, lui demande de se garer en face, devant l’entrée d’un parking d’immeuble. Le livreur lui indique que, là, ça va gêner l’accès. Et, devant cette absurdité, excédé, lui dit qu’il peut verbaliser. Le policier s’énerve, prétexte un manque de respect, demande les papiers au conducteur. Celui-ci lui donne – une carte de séjour – et déclare : « je viens du bled, je parle mal ».

  « Je m’en fous. Vous ne parlez pas comme ça à un agent de la force public.  Vous avez pris des drogues ? Vous allez me suivre au commissariat » rétorque le policier sur un ton sec et solennel.

  L’homme veut faire sa livraison. Le temps est compté pour lui. Il essaye de négocier. L’ agent, de plus en plus énervé, lui répète de se garer ailleurs. Le livreur tergiverse et finit par obtempérer quand l’agent le menace de garde à vue. À aucun moment, le livreur a eu un mot déplacé, n’a été agressif : il n’a pas manqué de respect. Il veut juste faire son travail.

  Je regarde la scène, médusé, à 2 mètres des 2 personnes. Juste à côté, une grosse berline allemande est garée, sur la place « Transferts de fond », devant la poste, qui est interdite à tout autre stationnement. Le conducteur. « jeune blanc-bien sous tout rapport », démarre tranquillement : le policier, tellement obnubilé par son « interpellation » ignore cela alors qu’il y a, là aussi, une infraction…

  Il y a quelques jours, j’étais moi-même en double file, faute de stationnement, obligeant les autres automobilistes à manoeuvrer ; un policier, souriant, m’a dit gentiment et poliment de circuler ; ce que j’ai fait.

Deux poids, deux mesures. Une fois de plus.   😤

Bon we.

Chriss

E-cœurements…

La fin de cette année tourmentée approche doucement mais sûrement…
Ce mois de septembre est pour moi synonyme de grands changements !
Cependant, ce jour, si je prends in fine la plume, muette ces derniers temps,
C’est pour vous faire part, en vers, de mon incommensurable attristement.

En effet, je suis ému, choqué et épuisé de constater, avec vifs effarements,
Que la sphère internale et même quelques amis d’ordinaire bienveillants
Se laissent aller à colporter, sans retenue, sur les réseaux socialisants
Tout ce que le cerveau dit humain a de plus morbide, de plus infamant.

Est-il si compliqué de prendre le recul nécessaire et de la raison, le temps,
Avec le bon sens -indispensable- pour analyser le médiatique emballement ?
Les œillères de la conscience empêchent-elles de repérer ce qui nous ment,
Manipule, désinforme ; anesthésie l’esprit, le cœur et l’âme à notre détriment.

Que ce soit des invectives, des insultes ou de banals mots désobligeants,
Envers des personnes qui pensent, rêvent et agissent a priori différemment.
Que ce soit de vils propos racistes, si honteux, si haineux, si méprisants,
À l’encontre de l’Autre, venu d’ailleurs, ô combien gênant car différent.

Avez-vous donc déjà oublié d’où viennent, parfois, vos ascendants ;
Ceux-là même, migrants d’Espagne, d’Italie, de…, tout aussi fuyants ?
À leur mémoire, à leur histoire, vous êtes odieusement offensants ;
Quand bien même, vous prétendez avoir de loyaux et bons sentiments.

Est-ce si pénible d’accepter que des peuples vivent, que vous, autrement ?
Que la Culture, la spiritualité et l’intelligence ne sont pas exclusifs au blanc ?
Êtes-vous à ce point si bons, si généreux, si fidèles Chrétiens fervents ?
Faisant alors fi de l’amour du prochain, en étant si traîtres et intolérants ?

Loin de moi l’idée de vous juger en ajoutant de la culpabilité à vos tourments ;
Ni de moraliser gratuitement vos égarements, ni de critiquer sans fondement,
J’aimerai juste vous amener à un réel, positif et salutaire questionnement…
La fin de cette année tourmentée approche doucement mais sûrement…

© chridriss – le 16/09/2015.

« Sage comme une image ? » (7)

ATTENTION ! UNE IMAGE PEUT CHOQUER VERS LA FIN MAIS…

Capture enfant lecturecar…

Capture lire délivreMais…

Capture si vous lisezet

Capture le chat journal

Alors ne pas oublier que…

Capture soumission..

Certes…

Capture décision

Alors…

Capture ignore...

Oui,

Capture monde livre voyage

Cependant,

Capture mots lèvres âmes

Jusqu’à ce qu’ils explosent…

Capture j'aime pas...

Toutes…

Capture religion

Et ça continue…

Capture con Brassens

Bref…

Capture dur dur

Bah, oui…

Capture il mord

Capture chien chat

Capture oiseaux politiciens

Coluche disait aussi : « Le Communisme, c’est l’exploitation de l’Homme par l’Homme ; le Capitalisme, c’est l’inverse.« 

Capture communisme capitalisme

Et le (néo-)Colonialisme ? L’Impérialisme ? Le suprématisme blanc ? Le Paternalisme ?

Capture oil

Capture flux migratoire

C’EST ICI !

Capture enfants migrantsC’est clair, non ! ?

Capture J'ai un ami

Peut-être est-ce lui ?

Capture le beauf

Lui, qui se fait bouffer par les multinationales principalement américaines mais qui passent son temps à faire des amalgames, à véhiculer son racisme islamophobe, à dénigrer les racisé-e-s…

Réfléchissez -si vous pouvez- aussi à cela…

Capture origine d'un homme

……….

A suivre…

Chriss  😉

Récap. :

 « Sage comme une image ?   » (1)

 « Sage comme une image ?   » (2)

 « Sage comme une image ?   » (3)

 « Sage comme une image ?   » (4)

 « Sage comme une image ?  » (5)

« Sage comme une image ? » (6)

« Sage comme une image ?  » (6)

Capture aimer un livre Capture rayons biblio

Capture écouter

Capture lecture résistance

Capture heureux...

Capture comprend...

Capture le monde..

Capture grillage oiseaux

Capture changement changer

Capture miracle

Capture billet

Capture liberté sécurité

Capture pillage

Capture démocratie

Capture école journalisme

Capture partage solidarité

A suivre…

Chriss  😉

Récap. :

 « Sage comme une image ?   » (1)

 « Sage comme une image ?   » (2)

 « Sage comme une image ?   » (3)

 « Sage comme une image ?   » (4)

 « Sage comme une image ?  » (5)

 » Sage comme une image ?  » (5)

 

Capture porte  lecture

 

 

Capture lire...

Capture les mots caresses

 

11061658_10206080755768730_4400719652140826194_n

 

Capture

 

 

Capture carnage

 

Capture nationalité victime

 

 

Capture richesse peuple pouvoir

 

Capture riche pauvre

 

Capture police justice

 

Capture sarko revient

 

 

Capture sarko pinocchio

 

Capture orgueil

 

 

 

 

1798731_1508572869384986_4674172783244075460_n

 

Capture fn islam

 

247152_808813952488806_4781071982770612822_n

 

 

Capture pourquoi

 

Capture chaine

 

A suivre…

Chriss  😉

 

Récap. :

 » Sage comme une image ?  » (1)

 » Sage comme une image ?  » (2)

 » Sage comme une image ?  » (3)

 » Sage comme une image ?  » (4)

Mais t’es où ? T’es pas là !

  Hi friends !

      Comme vous avez (peut-être) pu le constater, je prends de plus en plus de distance avec les réseaux sociaux : me voici intermittent du spectacle facebookien et « aux abonnés absents » sur Twitter depuis…un certain temps et…pour un temps certain !

Je constate que parmi mes contacts, vous êtes également nombreux à être peu assidu. Pour les autres, a contrario très présent, j’aime vos coups de gueule, vos partages, vos convictions, vos valeurs ; et c’est pour cela que je ne déserte pas totalement la sphère internetale.

     Et puis, j’ai besoin de visibilité pour mes blogs… (bien que là-aussi, je me fais rare).

Ceci dit, je ne sais pas pour vous mais en ce qui me concerne, je suis fatigué de lire tout et son contraire, de chasser les hoaxs, gossipage & Co ; consterné de constater la stupidité faussement naïve des uns et le vide sidéral intellectuel des autres (ce sont souvent les mêmes qui cumulent) ; ulcéré par la crasse classe politique de tout bord…et lassé de voir une foultitude de chats, de chiens, de crabes -euh, de cancers…, de chaînes…

Par le fait, l’éloignement du net est proportionnel au temps libre gagné ; néanmoins, je suis bien occupé, notamment et surtout depuis la naissance de mon second fils.

Bah, oui, je préfère gazouiller en cœur, bisoullier, accueillir ses sourires et lui rendre, faire des balades avec lui…en poussette…et lui inculquer les valeurs de la République ! LOL !

            Voilà !

         Je vous souhaite le meilleur entre 2 like…

        Chriss 😉              

                                                      © chridriss – Le 04/06/2015.

NB: merci à Vianney pour le titre de cet article !   😉